Blog Spéciale 40 ans

Anne-Marie Lebon veut revenir au pays

“À Sainte-Rose, nous étions pauvres mais heureux”. Anne-Marie Lebon, surnommée “Madame Valère”, évoque la coulée de 1977 comme le traumatisme qui a bouleversé toute sa famille. Avant l’éruption, “on n’achetait rien, on vivait de maraîchage. Il y avait des bananes, des oranges pour les enfants.”

Tout change pendant ces jours terribles d’avril 1977. La famille (cinq enfants) voit sa maison engloutie par la lave en fusion, et part à Saint-Benoît, où elle est hébergée dans une école. “C’était un exil forcé, j’avais 7 ans à ce moment-là” se souvient Alice, une des filles. Anne-Marie poursuit : “A Saint-Benoît il fallait tout acheter, et mon mari, agriculteur, ne pouvait plus travailler”.

Désormais sans revenus, la famille vit des jours difficiles. “J’ai eu 72.000 francs d’indemnité; on a acheté une maison 60.000 francs (environ 9000 euros, NDLR). Il a fallu payer 12.000 euros pour l’acte. Heureusement que nous avions un petit morceau d’économies…” raconte Anne-Marie. Le couple élève ses cinq enfants, qui exercent tous un métier : assistante familiale, institutrice, chauffeur de bus, auxiliaire puéricultrice, formatrice…
“reconstruction identitaire”

“Cette commémoration, c’est comme une réparation morale et affective” témoigne Alice, revenue habiter à Sainte-Rose en novembre dernier. Mais pas sur les terres familiales. Car il faudrait reconstruire les cases brûlées. Hier midi, la famille a exprimé une demande officielle au maire Michel Vergoz : déclasser ces terrains pour qu’Anne-Marie puisse reconstruire une maison afin d’y finir ses jours. Après avoir vécu 39 ans à Saint-Benoît, elle est hébergée actuellement chez sa fille mais voudrait retrouver le site des racines familiales à Piton Sainte-Rose, face à l’entrée de l’aire de pique-nique actuelle. “C’est un besoin de reconstruction identitaire” note Alice.

Sollicité, le maire se montre prudent : “Je vais étudier avec beaucoup d’attention votre retour au pays. Avec l’aide du Tout-Puissant, il est permis d’espérer…”

V.H.

Blog Sainte-Rose

GRATUIT
VOIR