Blog

Les incroyables mésaventures de la Vierge au Parasol

Comme chaque année, de nombreux pèlerins sont attendus au pied de la Vierge au Parasol, ce 15 août, à l’occasion de la fête de l’Assomption. Des milliers de Chrétiens la prient et la remercient mais connaissent-ils son histoire ? La voici…

 

Monsieur Leffray, un métropolitain qui avait acheté une concession de rivière Bois-Blanc au Tremblet. Jugeant ce domaine très grand, et étant lui-même sans enfants, il fit venir son neveu, un Leroux et l’épouse de celui-ci. Celle-ci ne parvint jamais à s’habituer à la vie Réunionnaise. Le climat, sa famille au loin, les éruptions permanentes de la Fournaise, tout s conjuguait pour un malaise quasiment permanent.

Lire aussi : La fête de la Vierge au Parasol, Ki coné c koué ?

Lors d’une coulée plus importante que les autres, elle vit la maison du gardien sur la route de lave en fusion. Elle fit alors le voeu de faire ériger en ce lieu une statue de la Vierge si l’homme et sa famille étaient épargnés. Ce fut le cas.

Lire aussi : Faut-il ré-installer la Vierge au Parasol dans le Grand Brulé ?

La coulée s’ouvrit 5 mètres avant la case, et se referma 5 mètres après. Elle fit venir une Vierge de France qui fut érigée en lieu et place de la maison du gardien. Mais pas tropicalisée, elle souffrait sérieusement du soleil et de la pluie, ce qui ne l’empêchait pas semble-t-il de faire des miracles, puisque les ex-voto s’accumulaient. Madame Leroux fit donc fabriquer, par un ferblantier local, une ombrelle qui devient parasol. Cette Vierge originelle disparut sous une coulée en 1961.

Lire aussi : Les Vierges au Parasol bientôt «ressuscitées»

Informé de cette situation, le fils de Madame Leroux, Louis, qui se trouvait alors en Métropole, jura de la remplacer. Il tient parole et en présence du ban et de l’arrière-ban, autorités civiles et religieuses, la nouvelle Vierge prend place sur son piédestal en 1963…

Qui s’en souviens?

 

 

 

Blog Sainte-Rose

GRATUIT
VOIR